Moto Chopper

chopper -

Moto Chopper

L'histoire de la moto Chopper

Prenons le chopper classique de chez Harley, une moto qui a été fortement modifiée à partir de la production de son stock. C’était principalement pour supprimer les ailes et les garnitures encombrantes au profit d'options plus légères et plus fines.

Il leur faudra modifier l'angle de direction et la géométrie du cadre, avec des choix de roues, de fourches et de réservoirs d'essence faits de manière à allonger et à affiner la moto.

chopper easy rider

Afin d’avoir une moto plus longue pour le style, mais qui ne se comportait pas aussi bien que l'original niveau châssis. La moto était aussi beaucoup moins confortable et ne s'arrêtait pas nécessairement aussi bien vu les modifications apportés. C'était plus une moto plus dans l'aire du temps avec du style qu'une moto clairement pas efficace sur la route. Mais elles étaient magnifiques en tant qu'objets d'art, voire en tant qu'exemples d'un savoir-faire et d'une créativité débridé.

Elles étaient ces choppers la "machine" des années 60 et 70, et plus elles étaient radicales, mieux c'était à l'époque. Jusqu'à ce qu'elles disparaissent en quelque sorte de la scène à la fin des années 80. Seule la Suède avais conservé des modèles pour faire la course, en créant ainsi un "style suédois".

Mais elles étaient tout de même appréciées et une nouvelle génération de motards ont découvert ce chopper comme une forme d'expression créative avec un certain pied de nez à la société.

chopper harley

La compétition a mené à la Harley Chopper

Le chopper n'est pas né de rien, mais il a évolué à partir des motos des années 40 qui ont été les premiers "bobbers".

Les modifications apportées aux performances à la fin des années 50 consistaient souvent à rectifier les profils de cames ou à y adapter des carburateurs de voitures de l'époque.

Les propriétaires de Harley n'avaient tout simplement pas accès à des pièces de rechange performantes. Les motos anglaises importés étaient plus rapides et bien plus légères que les Harley ou Indan. Au temps pour les modèles Flathead que ceux à soupapes en tête des années 1950, les twins de chez Triumph était difficile à battre en course sur route. Harley a introduit le modèle K en 1952 pour participer aux courses du TT (Touris Trophy). En 1957, ils ont ajouté un modèle haut de gamme avec soupapes en tête, et la Sportster était née.

moteur chopper

Mais il y a eu une ou deux décennies de production de Harley à valves en tête et de Flathead Big Twins sur la route. Il y avait aussi beaucoup de motos de guerre Flathead 45" WLA en surplus que l'on pouvais se payer pour seulement 50 $ de l’époque.

Beaucoup de bikers n'ont tout simplement pas voulu faire de l'importation. Au lieu de cela, ils se sont tournés vers les motos américaines qu'ils connaissaient déjà bien et ont cherché surtout des moyens d'améliorer leurs performances.

Dans les années 1950, les twins britanniques de Vincent, Ariel, Triumph, BSA et d'autres étaient tout simplement les motocyclettes les plus rapides sur route. C'était bien sûr inacceptable pour les bikers qui aimaient leurs Harley ou leur Indian.

La solution la plus simple pour améliorer les performances de leur bécane made in USA était d'alléger la moto et donc réduire le poids de ces lourdes machines “light is right”.

moto de la 2nd guerre

Enlever 20 kg sur une telle moto de 400 kg permettait d'augmenter la puissance utile d’environ 8 à 10 %, car les plus puissantes Harley Big Twins de série développaient un peu moins de 50 chevaux, presque 10 % de gain faisait la différence.

 

L'origine de la moto Bobber

Pour exemple, lorsqu'une fille se faisant couper les cheveux courts appelés "coupe au carré" ou "bob", les motos qui avaient été dépouillées de tout leur poids superflues étaient les "bobbers".

C'est de là que vient en réalité le terme bobber qui était une moto dont on avait enlevé toutes les garnitures et les tôles superflues.

Cela a donné une nouvelle tendance de machine devenue plus tendance au fur et à mesure que les années 50 avançaient. Les motards enlevaient les lourdes roues avant de 16" en acier et mettaient des roues avant plus légères et plus fines de 18" et 19" sur leurs motocyclettes, souvent empruntées aux modèles de motos britanniques.

chopper

Ils retiraient complètement le lourd garde-boue avant d’origine pour le remplacer par un garde-boue plus léger et plus étroit. Ces garde-boue provenant des mêmes motos britanniques dont ils avaient monté les roues en 18”. Ils enlevaient le gros silencieux lourd et économisaient ainsi 3 à 6 kilos supplémentaires tout en améliorant du coup un peu les performances de leur bolide.

Les bikers enlèveraient l'arrière à charnière du garde-boue arrière ou le remplaceraient complètement par un garde-boue plat conçu à l’origine pour les remorques légères. On les trouvais disponible sur le catalogue Whitney ou dans les quincailleries locales.

moto triumph

Puis ils retiraient aussi le capot des fourches, remplacé par un phare Bates plus petit, et retirent le gros siège du chopper, le tube de selle et le ressort en faveur de petites selles Bates solo et de coussins de selle des motos britanniques.

Ils ajoutent un carburateur SU ou un carburateur Linkert supplémentaire à un collecteur d'admission fait sur mesure, et leur Flathead, Knucklehead ou Panhead, ou Indian Scout ou Chief devenais aussi performant que les motos twins racing Britanniques.

Au cours des années 50, les bikers mordues de la personnalisation se sont multipliées c’était l’aire des « CUSTOMS ». La culture et l’essor de l’automobile devenaient également très importants, et les hot-rodders ou pilote de dragster apportaient des changements radicaux aux voitures de série.

Les motos ont elles aussi suivi cette tendance. Les motards ont commencé à rechercher des changements de style. Les réservoirs d'essence "cacahuète" des Hummer et Sportster, tout en offrant une capacité de carburant réduite, étaient considérablement plus légers que les réservoirs divisés.

Le tableau de bord et le compteur de vitesse des motos de série étaient retirés, car les motos étaient ainsi devenues dépouillées au maximum de tout poids superflu. L'utilisation de matériaux en alu et les modification de fixation de freinage ont contribué à les améliorer.

Les changements de style sur les motos comme les échappements en queue de poisson par les échappements de motos britanniques étaient devenus une modification de style peu coûteuse par rapport aux prix des motos américaines.

Les fourches de Springer, de Girder et de Glide ont été allongées par des soudeurs créatifs pour augmenter un peu, puis beaucoup plus la garde au sol. En modifiant le cadre pour accueillir les fourches les plus longues sans trop surélever la moto, le chopper était né.

harley davidson

 

La culture du chopper

La culture des choppers, ainsi que celle des voitures customisées, a connu son apogée dans les années 60 et 70, mais au début des années 80, la plupart des longs choppers ont été réassemblé pour revenir à des configurations bien plus pratiques.

Les autres sont restés dans un coin à ramasser la poussière pendant que les nouvelles bécanes à freins à disque avec démarreurs électriques comme les importations japonaises prenaient le contrôle de la plus grande partie du marché des motocyclettes.

Au fur et à mesure que les choppers étaient démolis ou transformés, les motards qui n'avaient pas beaucoup de budgets à cette époque commençaient à revenir aux fourches traditionnelles qui étaient facilement disponibles en pièces détachées.

chopper harley davidson

Les préférences en matière de style moto et de goût avais évolué, l’apparition des freins à disque (on parle pas encore d'abs) et des cadres de bras oscillant plus efficaces donnait aux nouvelles motos beaucoup plus de confort. Cette praticité des nouveaux modèles pour une population de motards vieillissants à était un net changement.

Le chopper aux États-Unis est devenu une sorte de fétiche du passé qui n'intéressait que peu de bikers. Les motards de vingt et trente ans, des années 50 et 60, étaient maintenant âgés de la quarantaine, la cinquantaine et même la soixantaine, et voulaient quelque chose de plus confortable et pratique.

Mais en Suède et en Europe, la culture du chopper a commencé plus tard. Le chopper suédois ressemblait beaucoup au chopper américain, se différenciant par des fourches extrêmement longues, et il roulait au raz du sol avec des jantes et pneu adapté pour rouler à des vitesses comparable.

Les Suédois, ne disposant pas d'un grand nombre de moto Indian flathead de l'armée américaine en surplus pour modifier les fourches à ressort des amortisseurs ni les pneus adéquat. Ils ont eu recours dans la plupart des cas à l'utilisation de très longs tubes de fourche sur les fourches hydrauliques, en modifiant les cadres et en utilisant des pièces en aluminium sur la partie cycle.

motard en chopper

Ils ont créé à cette époque leur propre style qui survit encore aujourd'hui. Dans les années 1990 et 2000, le style du chopper suédois a été repris par les constructeurs américains. Ces motos ont étaient créé comme customs "Pro-Street", avec de longs tubes de fourche, des cadres rigides et à queue souple. Le look "long et bas" du chopper suédois est revenu aux États-Unis alors que les acheteurs plus riches dépensaient des dizaines de milliers de dollars en douane auprès de constructeurs.

Ces derniers ne faisaient rien d'autre que de construire des choppers Pro-Street. Mais l'ancien chopper n'était pas complètement mort, et la moto et ses pièces détachées se trouvaient dans des garages partout aux États-Unis et même au Canada.

À la fin des années 80, l'avènement du moteur Evo monté sur caoutchouc et le tranny du FXR, Sturgis de Harley et le Low Rider. Des motos qui ressemblaient davantage aux bobbers des années 50, mais avec une plus grande capacité de carburant, étaient devenues la norme.

Lorsque Harley a présenté les premiers modèles Softail, qui étaient un compromis entre l'apparence des cadres rigides classiques de la Pan et de la Knuckle, tout en ayant une suspension arrière.

Le chopper était en fait un anachronisme que l'on voyait surtout sur les pistes de moto ou couvert de poussière à l'arrière du garage. Beaucoup de motocyclettes ont retrouvé leur forme d'origine, car les restaurateurs ont commencé à s'emparer en grand nombre des pièces de garage et de grange restants.

Au début des années 2000, les bécanes restaurées d'époque ont fait monter les prix aux des modèles vendus aux enchères à travers les États-Unis.

La renaissance moderne des choppers

Peu après l'an 2000, le chopper d'époque a commencé à faire son grand retour, et particulièrement au cours de ces cinq dernières années, il a pris une place que personne n’aurait crue possible à cette époque.

Qu'il s'agisse du retour en grâce du vieux chopper de papa qui ramassait la poussière dans son garage, ou un modèle assemblée à partir de pièces de rechange, voir encore de la construction avec de nouvelles pièces, la culture des choppers connaît un regain de popularité qui surpassera sûrement celle de leur époque.

Internet avec les plateforme d'échange comme eBay a rendu les pièces plus disponibles ces dernières années et des applications web comme Instagram sont devenues un lieu d'échange sur cette passion.

chopper moderne

Des groupes de forums Harley, ainsi que des vendeurs de pièces détachées et de personnalisation en ligne ont contribué à la genèse d'un chopper à la fois nouveau et stylé. Les machines-outils, les techniques de fabrication et les ateliers de soudure modernes produisent des triples arbres rétrécis, des guidons personnalisés et des cadres modulaires d'une manière qui n'était pas faisable auparavant. Il y a eu pas mal d'évolution dans les traitements des chromessur les motos, le montage des pistons et joint de culasse sur les moteurs, les roulements et système de freinage également pour atténuer les vibrations et améliorer la bécane.

Les motos d'époque restaurées, les FXR et Dynas de performance, et les big-inch baggers personnalisés suscitent un énorme intérêt chez les bikers. Quelques exemples étonnants d'innovation, le "long" chopper des années 60 et 70 se répand à nouveau sur la planète, partout où les gens ont des motos et internet.

Ces dernières années, intérêt et la construction de vieux choppers Harley Davidson ont connu une croissance énorme. Un coup d'œil rapide sur notre Instagram avec les hashtags choppers, ou une recherche d'images sur Google te montrera de nombreux choppers de la vieille école avec des extrémités avant étirées. Ils ont des fourches tubulaires allongées et des cadres construits ou modifiés en étirement pour s'adapter à ces modifications.

Les cadres rigides reviennent en force, et les vieilles fourches de chopper qui ont rouillé dans les garages du pays refont leur apparition. Elles sont reconstruites et remises à neuf avec de nouvelles douilles, puis sont vendues et échanger en ligne sur les forums ou eBay.

La "patine" de l'âge, de la rouille et des pièces généralement bien utilisées est maintenant à la mode. Dorénavant un bloc avant de ressort rouillé des années 60 va être récupéré beaucoup plus rapidement qu'une pièce de reproduction en parfait état. Il est tout aussi probable qu'il soit boulonné sur une motocyclette rouillée elle aussi (style Rat's Bike).

Des moteurs Panheads, Shovelheads, Evo Big Twins et même des Sportsters sont construits, reconstruits et utilisés sur des deux roues custom de tous les jours, peut-être même en plus grand nombre que dans les années 60 et 70. Un style à part bien loin du monde des roadsters ou le carbone et les étriers de freins et les système de suspensions sont bien différent.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés